" "Brigitte Macron. Son " rôle public " sera clarifié d'ici à un mois

L'actuel président de la République, Emmanuel Macron, souhaite créer un statut spécial pour la première Dame.

Emmanuel Macron en avait fait l'une de ses promesses de campagne: s'il devenait président de la République, son épouse Brigitte Macron bénéficierait d'un statut officiel de Première dame, avec missions et budget à la clé.

" L'idée c'est que les Français puissent savoir combien coûte ce rôle". En revanche, le document qui va paraître dans les prochains jours ne serait pas lié à cette polémique, assure-t-on dans l'entourage de l'épouse du chef de l'Etat. Aucune modification de la Constitution n'est envisagée. Invité sur Europe 1 ce lundi, Julien Dray, porte-parole du PS, s'est dit favorable au statut de la première Dame et a dénoncé " une campagne systématique qui est faite contre Brigitte Macron". J'en profite pour lui faire passer un message: "Brigitte, vous avez séché les défilés de haute couture, mais venez à ceux du prêt-à-porter en septembre", a ainsi déclaré dans une interview au magazine féminin celle qui se prépare à fêter ses 60 ans.

Si Emmanuel Macron assume de s'appuyer sur cette proposition pour "sortir d'une hypocrisie française", les opposants pointent l'ironie d'accorder un statut officiel à la compagne ou l'épouse du président alors que l'Assemblée nationale vient de voter l'interdiction... des emplois familiaux pour les parlementaires. Outre ces fonctions de représentation, Brigitte Macron souhaiterait particulièrement se consacrer à l'avenir aux questions liées au handicap et à la maladie, d'après le quotidien Le Figaro.

Avant d'épouser Donald Trump le 22 janvier 2005, Melania Trump était mannequin pour plusieurs grandes maisons de haute couture.

Ailleurs en Europe, les attributions des conjoints de dirigeants ne font pas débat.

Pour l'heure, l'équipe de Brigitte Macron est constitué d'une assistante et aussi d'un directeur et d'un chef de cabinet qui sont respectivement Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet. En pleine loi de moralisation, une pétition a déjà récolté plus de 220 000 signatures contre la création d'un statut spécial et l'allocation d'un budget au conjoint du président. Elle dispose de deux canaux de communication officiels, un site et un compte twitter. Elle crée une fondation pour favoriser l'éducation et la culture et s'engage en faveur de la lutte contre le sida.